HUILE D’OLIVE, VALEUR CALORIQUE & AMAIGRISSEMENT

Graisses monoinsaturées: la bonne graisse de votre régime

La valeur nutritionnelle de l’huile d’olive l’emporte sur les autres huiles végétales, alors que leur valeur calorique est la même. En d’autres termes, l’huile d’olive, comme toute autre matière grasse de provenance végétale ou animale, rend le même nombre de calories. Par conséquent, le mythe que les huiles de graines sont plus légères et contiennent moins de calories ne tient pas.

Les graisses et les huiles ont un dénominateur commun qui est leur valeur énergétique, 9 fg par gramme, mais le métabolisme de chacune d’entre elles diffère considérablement. L’huile d’olive constitue le lipide de base ajouté dans l’Alimentation Méditerranéenne, donnant 9 fg par gr. (1 cuiller à soupe = 10 ml, donne 90 kcal). La prise journalière recommandée en acides gras doit représenter 10% de la prise journalière d’énergie. Ceci doit bien sûr faire partie de la prise journalière totale en graisses, qui ne doit pas dépasser le taux de 30%.

Plus précisément :

Energie (Kilocalories par jour)

Kilocalories d’acides gras monoinsaturés par jour Pourcentage de 10 – 15% de l’Energie totale

Consommation journalière d’huile d’olive recommandée


1200 kcals


120 – 180
kcals


1-2 cuil. à soupe


1500
kcals


150 – 225 kcals


2-3
cuil. à soupe


1700 kcals


170 – 255
kcals


2-3 cuil. à soupe


2000 kcals


200 – 300
kcals


3-4 cuil. à soupe


2500 kcals


250 – 375
kcals


4-5 cuil. à soupe

 

Bien que l’huile d’olive appartienne au groupe de graisses ayant de nombreuses calories, elle contribue toutefois à l’amaigrissement. Ceci est du à sa teneur élevée en acides gras monoinsaturés , qui stimulent la décomposition de la graisse dans les cellules graisseuses en réduisant aussi la faculté de l’insuline d’inhiber la lipolyse.

De plus, grâce à son goût unique, elle permet une consommation réduite par rapport au résultat gustatif, quand comparée avec d’autres huiles végétales. Aussi, elle aide à la meilleure absorption de tout autre ingrédient des autres aliments. Dans ce cas, c’est intéressant de noter que le lycopène, qui existe dans les tomates, les fèves et d’autres légumes et qui est bénéfique pour notre santé, ne peut être absorbé et transféré au foie qu’avec la présence de l’huile d’olive. Selon Gennes (1977), les besoins d’une personne ayant une énergie moyenne sont 3g d’acide linoléique par jour. Cette quantité peut résulter juste de quelques cuillers d’huile d’olive, alors qu’on nécessiterait de grandes quantités de produits laitiers ou de graisses animales pour satisfaire ces besoins. L’expérience montre que, malgré sa même haute valeur calorique, les gens consommant de l’huile d’olive souffrent moins d’obésité. Et on a également démontré que les personnes suivant un régime qui inclut une consommation normale d’huile d’olive ont des fluctuations de poids réduites par rapport à d’autres personnes consommant moins d’huile d’olive.

A souligner que l’addition de l’huile d’olive dans une mauvaise alimentation ne vous rendrait pas sains. Mais, si vous réduisez les graisses animales, si vous utilisez l’huile d’olive comme source principale de graisse alimentaire associée à une consommation importante de fruits, de légumes secs et de légumes en général, et si vous exercez une activité corporelle normale, vous allez renforcer votre santé et silhouette.